Cette page relate l'historique de la construction de la chapelle d'Hermone et différents évenements qui s'y sont déroulés. 

Accueil][maison de la mémoire][brancardier][jean-claude_Morel-Vulliez][Les conscrits][Vincent Delavouet][Francois DUCRET][Les secrets de la Philo][sapeur-pompier] [Les anciens  ][Guerre de Prusse][Vielles mécaniques][Histoire de l'orgue][Les maquisards][Les jeux de cartes][Page Jeunesse][Chapelle d'Hermone]

 Historique sur la construction de la chapelle d'Hermone d'après le récit d'un habitant de Thonon datant de 1886.
 

                                                                                      I. 

On ne peut assigner à la chapelle d'Hermone une date bien précise quant à son érection sous sa forme première. Elle n'était d'abord qu'un simple oratoire abritant une statue de la Vierge, telle qu'on en rencontre fréquemment le long des routes du pays. Les Chartreux de Vallon, qui traversaient la montagne d'Hermone pour se rendre dans le bassin du Chablais: où ils possédaient d'importantes propriétés, faisaient halte, près de là, sur un petit plateau détaché de la montagne ; ils y établirent une espèce de pavillon ou de chalet pour s'y abriter, avec un oratoire sous le vocable de Notre-Dame des Grâces. La Statue, qui paraît absolument la Statue primitive porte le cachet du commencement du XIIIe siècle, au juge ment des archéologues. Elle ne fut jamais substituée à aucune autre ; elle a subi plusieurs cassures par suite des transports destinés à la dérober aux outrages de l'impiété: Une légende bien soutenue dit, qu'après la disparition du protestantisme, la Vierge d'Hermone sortit de sa cachette pour être exposée de nouveau à la vénération des fidèles. Cette fois, les habitants du pays résolurent de la placer, non plus sur la montagne, mais sur une pointe plus basse, appelée Cornillon . Or, la Statue se déplaça d'elle-même, dit-on, pour s'établir dans un coudrier du sommet du Mont Hermone, limitrophe d'Orcier. En vain essaya-t-on de la reporter sur Cornillon. Autant de fois on la déplaçait, autant de fois elle revenait dans son coudrier. On conclut avec raison que la Vierge voulait demeurer dans le beau site qu'elle occupe maintenant, en face de l'hérésie, pour protéger les populations du Chablais échelonnée à ses pieds. 

                                                                                     II

On construisit donc à l'endroit même la première chapelle d'Hermone, un oratoire où à peine pouvait-on dire la messe. Elle est mentionnée dans les visites de St François de Sales, comme déjà fort ancienne. Telle elle demeura quoique toujours bien fréquentée par les pèlerins, jusqu'a l’arrivée de Rd Fleury, Curé de Vailly. 

                                                                                      III

De concert avec son vicaire, Rd Burnaz, celui-ci lui donna une plus grande extension et l'agrandit à peu près de moitié. A la même époque fut érigé le chemin de croix sur la croupe de la montagne. 

                                                                                     IV. 

Ce premier développement devait être suivi de bien d'autres. En 186S, Rd Rosset Augustin est nommé Curé de Vailly.  

 Enfant dévoué de Marie, il saisit avec bonheur l'occasion d'être agréable à la Reine des Cieux. C'était un brillant théâtre ouvert à son goût artistique bien connu, et à son indomptable énergie. En 1871, il conçut le projet de doubler l'enceinte du sanctuaire, en ajoutant au vase de la chapelle proprement dite, d'importantes constructions pour l'utilité des pèlerins et le décor du sanctuaire. Il dressa lui-même le plan des travaux à exécuter et en fit part à ses paroissiens qui répondirent à son appel avec enthousiasme. Une souscription fut organisée dans la paroisse et dans les environs. Sur la montagne, des piémontais taillèrent le granit et fournirent jusqu'à 650 pieds de ligne. Trois grand ’routes furent ouverte à travers les forêts d’Orcier et du Lyaud pour en amener sur la montagne d'énormes blocs que tiraient quelquefois 80 hommes aux jarrets de fer. Il fit appel à toutes les forces et à tous les dévouements, et enrola littéralement tous ses paroissiens, en publiant le dimanche, la liste des travailleurs de la semaine. Point de résistance, point de mauvaises volontés. 

Il fallut cinq ans de ce travail géant pour transformer entièrement la chapelle et lui donner l'ampleur qu'elle a aujourd’hui. 

Des hommes de l'art, ne font pas difficulté d'évaluer à 35.000 francs les travaux exécutés sur cette montagne à 1333 mètres d'altitude. Les gens du pays disaient tout haut. : Il n’y a qu’un gouvernement qui puisse exécuter de semblables travaux !! 

Ainsi, à partir de 1875, M. l'abbé Rosset a établi la prolongation de la chapelle sur colonnes d'abord, puis sur maçonnerie; 

2e Il a fait élever une tour mesurant 10 mètres d'é1évation, surmontée d'une magnifique statue de bronze doré, de la Vierge Immaculée ; 

3° Il a exhaussé la sacristie et le clocher qu'il a flanqués d'une addition pouvant servir de chapelle latérale et faisant pendant d'une autre construction parallèle. 

4'' Il a établi une petite pièce, ainsi que deux chambrettes dans la tour. 

5° Il a creusé dans le sein même du rocher une citerne pouvant contenir 7 à 8.000.litres d'eau. 

6° Enfin il a élevé un mur d'enceinte fermant la belle place qui est autour de la chapelle , etc., etc. 

De sorte qu'en 1882, à son départ, les travaux d'agrandissement de la Chapelle d'Hermone, étaient achevés. 

M. l'abbé Guillot, Curé actuel de Vailly, a fait preuve de gout et de sens, en entrant dans les vues de son prédécesseur, et en terminant des articles de détail tels que dallage, badigeonnage et autres décors projetés.

                                                          Le Sanctuaire d'Hermone en Chablais - Notice historique avec chants et prières - 1889
Lire la notice Télécharger le PDF

 

                                                          Notre Dame d'Hermone par P. Léon BUFFET
 Feuilleter la revue  Télécharger le PDF
                                                          Notre Dame d'Hermone - 1989
 Feuilleter la revue  Télécharger le PDF
     

 

1489 - 1989 Messe anniversaire des 500 ans - Première partie - Statue de la Vierge sur le rocher de Miribel

Messe anniversaire des 500 ans - Deuxième partie

Accueil][maison de la mémoire][brancardier][jean-claude_Morel-Vulliez][Les conscrits][Vincent Delavouet][Francois DUCRET][Les secrets de la Philo][sapeur-pompier] [Les anciens  ][Guerre de Prusse][Vielles mécaniques][Histoire de l'orgue][Les maquisards][Les jeux de cartes][Page Jeunesse][Chapelle d'Hermone]